Rouge birman

cliquez sur les images pour les faire défiler en diaporama

Janvier 2001, quelques semaines en Birmanie: trajet classique (Yangoon, Mandalay, Paya Kyaiktiyo, Moniwa , Lac Inle, …). Pagan fût un émerveillement, non pas tant pour ses dizaines et dizaines de temples disséminés dans une vaste plaine mais pour un autre événement. J’ai la chance de loger dans une maison d’hôtes avec des expats habitant en Birmanie: Reste un grand événement se prépare.

Au lieu de 3 jours, j’y suis restée une semaine pour assister à la grande Paya pwe(festival). Le jour de la pleine lune de Pyatho se prépare dans les environs proches d’Ananda: pèlerins, marchands de céramiques (arrivant en char à boeufs des campagnes proches). On m’explique que tout bon Birman se doit d’avoir été moine, plus ou moins longtemps, une fois dans sa vie et le festival est l’occasion pour les familles de remplir leurs devoirs. Le jour même, au très petit jour, des théories de moines, rouge garance, amarante, pourpre, andrinople, carmin,… Des rides et des petits pieds menus se pressent dans la cour d’Ananda, attendent pour recevoir leur « certificat » et le bol de laque noire remplie des offrandes des fidèles.

Les enfants chahutent, l’un m’interpelle pour que je le photographie et au moment où je déclenche, petit clin d’oeil.

Dans mon salon, trône toujours, un long châle rouge, acheté à Pagan.

Numérisation de photos prises avec Nikon F50 – film fuji 400 iso

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s